Jeudi 23 juin 2011 4 23 /06 /Juin /2011 23:41

Démantèlement d’un réseau d’escroquerie sur internet en France :Le Béninois Isaac Challa en détention provisoire 
Source : Le Matinal du 23 Juin 2011

Pour avoir pris une part active dans une escroquerie en France et à Cotonou, le sieur Isaac Challa d’origine béninoise est mis en détention provisoire sur décision du Tribunal de grande instance (Tgi) de Paris. Mais les enquêtes judiciaires ont prouvé que loin de faire cavalier seul dans cette entreprise interdite, Isaac Challa reste un membre d’un nébuleux réseau d’escrocs béninois.


Le juge des libertés et de la détention du Tgi de Paris, Dominique Liziard, a ordonné dans une décision prise le 24 mai 2011, la mise en détention provisoire du sieur Isaac Challa qu’il avait placé sous mandat de dépôt. Il est accusé d’être dans certaines villes françaises (Paris, Antony, Metz, Nantes) au cœur d’un « système consistant à faire usage de faux noms et à proposer sous couvert d’identités fausses ou usurpées grâce à de faux sites internet destinés à capter les coordonnées correspondant aux mandats cash envoyés par les victimes, de faux appartements à louer ou à vendre, de faux placements, de faux matériels agricoles, de fausses voitures… ». En clair, il constitue l’un des pions importants d’une solide association de malfaiteurs spécialisés dans la cybercriminalité. Selon nos informations, Isaac Challa utilise de fausses identités, encaisse des mandats cash et remet des espèces correspondantes à d’autres membres du réseau en cause ou envoie des mandats à destination du Bénin et en réceptionne également au Bénin. Ces faits d’escroqueries perdurent vraisemblablement depuis plus de 2 ans et ont généré au détriment de plus d’un millier de victimes, la coquette somme de 800 000 euros. Selon le Code pénal français, ces faits dont la découverte a mis en mauvaise posture l’indélicat internaute et ses acolytes, constituent des infractions prévues et sévèrement réprimées. Il est à préciser qu’il a été prouvé l’existence de deux branches au niveau dudit réseau. La deuxième branche constituée d’individus réalisant de très nombreux retraits à Paris et Metz usurpait les identités des personnes existant véritablement et utilisait des photographies de personnes d’origine africaine âgées d’environ 25-30 ans.

Isaac Challa, cerveau d’une bande criminelle ?

De sources concordantes, les investigations conduites par le Tgi de Paris ont attesté que le réseau était composé de trois individus très actifs à savoir Monrayo Thoo, Isaac Challa opérant à Nantes et Simplice Ahouandjinou, qui lui est basé à Metz. Ces deux autres membres du réseau, une fois mis en examen, ont mis formellement en cause le sieur Challa comme leur ayant remis des documents d’identité et comme étant leur donneur d’ordre pour retirer des mandats cash. Mieux, une enquête minutieusement menée a confirmé le rôle déterminant d’Isaac Challa. En effet, un individu surpris le 26 novembre 2009 lors d’un retrait de mandat cash au bureau de poste d’Antony, a pris la fuite et laissé un passeport falsifié supportant la photographie d’Isaac Challa. L’étude de ce document a permis de savoir que 59 mandats provenant d’escroqueries avaient été perçus pour un montant total de plus de 56 000 euros. Les mêmes sources informent qu’à la suite des perquisitions réalisées dans la chambre de Monrayo Thoo à Nantes, Isaac Challa a été interpellé. Et il est possible de lui imputer 535 retraits pour 390 000 euros. Des indices très graves qui soulignent le niveau d’implication de ce béninois incriminé dans l’association des malfaiteurs démantelée. Il en serait même l’un des cerveaux, a confié une source proche du dossier. D’ailleurs, ce « cyber criminel » a accepté avoir été impliqué dans des escroqueries qui l’ont dépassé. C’est ainsi que soucieux de conserver les preuves ou indices matériels nécessaires à la manifestation de la vérité, et d’empêcher toute concertation frauduleuse entre le mis en cause et ses co-auteurs ou ses complices, le Tgi de Paris a décidé de mettre sous détention provisoire le sieur Isaac Challa. A tout le moins, cette affaire reste une situation préoccupante qui révèle une fois encore le rôle moins honorable que jouent de plus en plus certains Béninois dans les activités criminelles. C’est un dossier que la rédaction se propose de suivre de près.

AT

Par ibe_master
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés